International

Des perquisitions ont eu lieu à Molenbeek-Saint-Jean ce samedi après-midi. Trois personnes ont été interpellées. Un chiffre qui n'a pas pour le moment été confirmé.

Le but est de retrouver des éléments dans les logements de trois jeunes ayant participé aux attentats de Paris. En effet, selon la Dernière Heure, trois des terroristes viennent de Molenbeek.

Le service de déminage ainsi que des policiers lourdement armés se sont rendus sur place. Les opérations sont toujours en cours actuellement.

Le parquet fédéral, n'a cependant pas souhaité communiquer sur l'identité, l'âge ou la nationalité de ces personnes.Les personnes interpellées seront interrogées par des enquêteurs en terrorisme de la police judiciaire fédérale dans le courant de la soirée et de la nuit. Elles pourraient être présentées dimanche à un juge d'instruction.


Une des personnes arrêtées était à Paris vendredi


Une de ces personnes se serait trouvée à Paris vendredi soir, puisqu'elle a manifestement été contrôlée à la frontière, a annoncé le procureur de la République François Molins lors d'une conférence qu'il a tenue vers 19 heures. Présent sur le plateau de RTL/TVI, le Premier ministre Charles Michel a confirmé cette information, avant que son cabinet précise bien que la présence à Paris vendredi soir d'un des individus arrêtés à Molenbeek est supposée et que des vérifications sont en cours.

L'homme a fait l'objet d'un contrôle routier à la frontière belge, cette fois à bord d'un autre véhicule, accompagnée de trois autres personnes, a ajouté le procureur lors de sa conférence de presse.


Deux voitures immatriculées en Belgique


Deux voitures utilisées lors des attaques ont été identifiées, a indiqué le procureur de la République. Il s'agit d'une Seat et d'une Polo. Ces deux voitures portent des plaques d'immatriculation belges.

Le véhicule Seat a été retrouvé au cimetière du Père-Lachaise à Paris. La Polo était immatriculée en Belgique avait été louée par une personne de nationalité française résidant en Belgique.


"Il avait l'air normal"


Sur une photo postée sur le site de la télévision RTBF, on peut voir un homme menotté et à qui les policiers ont placé un bandeau sur les yeux.

"Une Golf 3 ancien modèle qui roulait a été arrêtée. Les policiers ont fait sortir un homme et ils l'ont menotté dans le dos, l'ont fait agenouiller et lui ont mis un bandeau sur les yeux avant de l'embarquer" , a expliqué sous couvert de l'anonymat à l'AFP un riverain habitant en face de l'endroit où la scène s'est déroulée.

"L'homme avait entre 30 et 40 ans. Il était habillé normalement avec un jean et un haut de jogging, ce n'était pas un barbu, il avait l'air normal" , a ajouté le témoin.