International

Le président américain Donald Trump a déclaré samedi qu'il épargnerait à l'Union européenne les droits de douane sur l'acier et l'aluminium si celle-ci renonçait à ses propres barrières imposées aux produits américains.

Les droits de 25% sur les importations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium, annoncés par Donald Trump, sont contestés par les Européens et d'autres partenaires commerciaux des Etats-Unis comme le Japon, mais ceux-ci ont échoué à obtenir satisfaction samedi lors d'entretiens à Bruxelles.

"L'Union européenne, des pays merveilleux qui traitent très mal les Etats-Unis dans le commerce, se plaignent des droits sur l'acier et l'aluminium", a écrit M. Trump sur Twitter.

"S'ils abandonnent leurs horribles obstacles et leurs droits de douane sur les produits américains, nous abandonnerons les nôtres. Sinon, nous taxons les voitures etc. Honnête !", a-t-il ajouté.

Les Européens ont signifié leur déception samedi au représentant au Commerce américain Robert Lighthizer, présent à Bruxelles pour une réunion prévue de longue date avec la commissaire au Commerce Cecilia Malmström et le ministre japonais de l'Economie Hiroshige Seko. Le Japon, comme l'Union européenne, exige d'être exempté des taxes américaines.

"La discussion a été franche" mais "nous n'avons pas obtenu de clarté immédiate sur la procédure pour être exemptés et les discussions vont se poursuivre la semaine prochaine", a annoncé Mme Malmström dans un message sur son compte Twitter, à l'issue de la rencontre qui a duré environ quatre heures.