International

Le Monténégro, décrit par Donald Trump comme un "petit pays très agressif", lui a répondu qu'il contribuait "à la paix et à la stabilité, non seulement sur le continent européen mais dans le monde entier". Dans un communiqué, diffusé en monténégrin et en anglais, le gouvernement a relevé qu'il le faisait notamment "aux côtés des soldats américains en Afghanistan".

Sur la chaîne de télévision Fox News, le président américain a parlé du Monténégro comme étant "un tout petit pays avec des gens très forts, très agressifs", susceptible de déclencher une Troisième guerre mondiale.

Le gouvernement monténégrin décrit au contraire ce pays comme "un État stabilisateur dans la région, le seul qui n'a pas été le théâtre de combats durant la désintégration de l'ex-Yougoslavie". "Le pays a accueilli et protégé 120.000 personnes affectées" par ces conflits, il a été "le premier à résister au fascisme", énumèrent les autorités monténégrines. "Nous bâtissons des amitiés, et il n'y en a pas une que nous ayons perdues, tout en parvenant à défendre nos intérêts nationaux avec audace", selon le communiqué. "Dans le monde contemporain, peu importe que vous soyez grand ou petit, ce qui compte c'est le niveau auquel vous défendez les valeurs de liberté, de solidarité et de démocratie", poursuit le gouvernement. "En conséquence, l'amitié et l'alliance entre le Monténégro et les Etats-Unis sont fortes et inaliénables", conclut le gouvernement monténégrin.

Indépendant de la Serbie depuis 2006, le Monténégro est peuplé de 660.000 personnes, majoritairement slaves et orthodoxes. Il a adhéré à l'Otan au printemps 2017, malgré l'hostilité d'une grande partie de sa population. Il souhaite rejoindre l'Union européenne.