International Le président américain a évité toute déclaration tonitruante en compagnie de la Queen, après avoir été peu clément avec la Première ministre britannique Theresa May et après en avoir fait voir de toutes les couleurs aux 28 autres dirigeants des pays membres de l'Otan. Il a même suivi le protocole très strict de la monarchie de Westminster... ou presque.

Il a tout d'abord fait attendre la Reine un bon quart d'heure devant le château de Windsor. Un premier faux-pas que les internautes n'ont pas manqué... dont Mia Farrow, qui réagit sur Twitter: "Le Reine, 92 ans, est restée debout 15 minutes à attendre Trump".

Mais ce que la planète web a retenu, c'est ce moment qualifié par beaucoup "d'étrange" : lors d'une promenade devant les caméras, longeant le corps de gardes gallois, ces soldats connus pour leur légendaire flegme, la Reine et le président étaient censés se tenir côté à côte. Mais Donald Trump se met devant elle, donnant l'impression, d'un certain angle de vue, qu'il lui barre la route. Celle-ci doit pivoter pour revenir à sa hauteur. Adieu protocole.


Il y a aussi cette scène, quelques instants plus tard, où la Reine semble indiquer la route au chef d'Etat.

Bien évidemment, les utilisateurs de Twitter s'en donnent à coeur joie... et les Britanniques ne manquent pas de dézinguer le milliardaire.


"C'est dingue! On a l'impression que la Reine est en train d'entraîner l'un de ses chiens alors que Trump se bat dans la maitrise de sa propre marche."


"Je sais que les commentaires sur l'intelligence de Trump virent souvent à l'hyperbole mais, aujourd'hui, la reine d'Angleterre a littéralement dû lui expliquer comment marcher normalement..."