International

Pas un jour sans Donald Trump. Mercredi, "Time Magazine" a désigné le président américain élu "personnalité de l’année 2016" en raison du bouleversement des repères politiques provoqué aux USA par la campagne et par la victoire de l’homme d’affaires à la présidentielle. L’hebdomadaire désigne le milliardaire comme le "président des Etats désunis d’Amérique".

Le futur président continue, lui, inlassablement à décocher ses flèches : mardi, il a annoncé vouloir un meilleur prix pour le futur super avion présidentiel, le mythique Air Force One, à la suite du contrat passé avec le constructeur américain Boeing. "Boeing construit un Air Force One 747 tout neuf mais les coûts s’envolent, plus de 4 milliards de dollars. Annulez la commande !", a-t-il écrit sur Twitter. 


Fin janvier, l’armée américaine avait passé un premier contrat pour lancer le remplacement de l’appareil présidentiel à l’horizon 2024. Air Force One permet à l’homme le plus puissant du monde d’exercer toutes les prérogatives de son mandat pendant qu’il est dans les airs, y compris déclencher une frappe nucléaire. Un budget total de 3 milliards de dollars est prévu pour deux exemplaires de 747-8 mais l’enveloppe initiale est rarement respectée pour ce type de contrat.

© Reuters