International

Le président du Conseil européen Donald Tusk a estimé mercredi à Helsinki que la Russie était "très probablement" derrière l'empoisonnement de l'ex-espion Sergueï Skripal en Angleterre.

"J'exprime ma pleine solidarité avec la Première ministre (britannique, ndlr) Theresa May après l'attaque brutale inspirée, très probablement, par Moscou", a écrit M. Tusk sur son compte Twitter en marge d'une visite officielle dans la capitale finlandaise.

© AFP