International

La commissaire européenne Kristalina Georgieva (budget), de nationalité bulgare, a décidé de démissionner de l'exécutif européen pour prendre à compter du 2 janvier prochain un poste à haute responsabilité à la Banque mondiale à Washington, a annoncé vendredi la Commission européenne.

Mme Georgieva, économiste de 63 ans, qui dans sa carrière a déjà fait un long passage à la Banque mondiale (1993-2010), va y revenir au poste de présidente exécutive, précise la Commission dans un communiqué.

Vice-présidente de l'exécutif européen, chargée du Budget et des Ressources humaines, elle avait été en lice fin septembre-début octobre pour la succession de Ban Ki-moon à la tête de l'ONU.

Arguant que la candidature lancée de longue date d'Irina Bokova, directrice générale de l'Unesco, ne réussissait pas à convaincre le Conseil de sécurité de l'ONU, Sofia l'avait appelée à la rescousse pour se lancer dans la phase finale de la compétition.

Elle avait pu se mettre en congé de la Commission pour faire campagne mais le verdict était arrivé très rapidement, dès le tour de scrutin suivant : le Portugais Antonio Guterres, resté largement favori, l'a finalement emporté et succédera à Ban Ki-moon le 1er janvier.

Le portefeuille de Mme Georgieva dans l'exécutif européen devrait être transféré, après le 31 décembre, au commissaire allemand Günther Oettinger, déjà chargé de l'Economie numérique.

Le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, a fait part de ses intentions en ce sens à Martin Schulz, président du Parlement européen, qui doit être consulté dans un tel cas de figure, précise le communiqué.

Dans les deux mois qui viennent, Mme Georgieva et M. Oettinger sont invités à collaborer étroitement de manière à ce que le passage de relais se fasse "de manière ordonnée", est-il souligné.