International

Le président ukrainien Petro Porochenko a promulgué vendredi une loi réduisant les pouvoirs du fisc, cherchant ainsi à lutter contre la corruption et améliorer le climat des affaires pour attirer les investissements étrangers.

Le texte interdit aux services fiscaux de conduire des contrôles inopinés des sociétés et laisse aux petites entreprises la possibilité de fonctionner sans inspection pendant trois ans.

"Cela va réduire de manière significative le nombre d'inspections de la part des autorités de contrôle", a plaidé le président pro-occidental dans un communiqué. "Nous verrons des changements qualitatifs dans la qualité du climat d'investissement", a-t-il promis.

Selon le chef de l'Etat, le fisc n'aura plus un rôle d'enquête mais "consultatif", ce qui veut dire que les entreprises pourront lui poser des questions mais n'auront plus à ouvrir leurs comptes sans préavis.

Ces mesures visent à lutter contre la corruption qui gangrène l'Ukraine à tous les échelons de l'Etat et entrave les investissements à un moment où l'économie se reprend timidement après plusieurs années d'effondrement.

Le fisc est réputé pour empocher régulièrement des pots-de-vin en échange de sa clémence concernant certaines infractions, mais aussi pour être instrumentalisé dans les rivalités entre hommes d'affaires ou des opérations à motivation politique.

La lutte contre la corruption et l'amélioration du climat d'affaires font partie des exigences clés des bailleurs de fonds de Kiev, menés par le Fonds monétaire international, pour poursuivre leur soutien financier.