International

Un avion furtif F-35 s'est écrasé vendredi au cours d'un exercice en Caroline du Sud, sans faire de victime, dans le premier crash de ce nouvel avion de l'armée américaine, le plus cher de l'histoire.

Selon un communiqué du corps des Marines, le F-35B s'est écrasé vers 11H45 locales (15H45 GMT) près d'une base du corps des Marines dans le comté de Beaufort, sur la côte atlantique.

Il n'y a eu aucune victime civile, le pilote s'est éjecté et a été retrouvé vivant, précise le communiqué. Son état de santé était en cours d'examen en milieu d'après-midi.

Le corps des Marines ajoute qu'il "coopère avec les autorités locales (...) pour sécuriser le site du crash et assurer la sécurité de tout le personnel aux alentours" et qu'une enquête a été ouverte pour déterminer la cause de l'accident.

L'appareil a été "totalement détruit", a précisé un responsable militaire ayant requis l'anonymat.

Cet incident intervient au lendemain de la première opération au combat, en Afghanistan, de cet appareil ultra-moderne, bourré de technologie et censé échapper aux radars les plus sensibles.


Comme ceux utilisés jeudi en Afghanistan, l'appareil détruit vendredi était un F-35B, la variante à décollage court et atterrissage vertical du F-35 destiné au corps des Marines de l'armée américaine. Un de ces appareils coûte autour de 100 millions de dollars.

Lancé au début des années 1990, le F-35 est le plus cher des programmes d'armement de l'histoire militaire américaine, avec un coût estimé au total à près de 400 milliards de dollars pour le Pentagone, pour un objectif de près de 2.500 appareils à produire dans les décennies à venir.

Entretien compris, le coût total des F-35 est évalué à 1.500 milliards de dollars sur toute la durée de vie du programme, jusqu'en 2070.

Contrat renégocié

Le groupe américain Lockheed Martin, qui fabrique le F-35, a déjà remis 156 appareils à l'US Air Force (variante F-35A), 61 au corps des Marines (F-35B) et 28 à l'US Navy (F-35C), selon un porte-parole du Pentagone, le lieutenant-colonel Mike Andrews.

Si l'on compte les 75 appareils vendus à l'étranger (Israël, Grande-Bretagne, Turquie), au total 320 appareils ont déjà été livrés.

Le coût exorbitant des appareils ayant été vivement critiqué, notamment par des élus du Congrès, le Pentagone a annoncé vendredi avoir renégocié le contrat avec Lockheed Martin pour la nouvelle tranche de production de 141 avions, et le coût de l'appareil a été abaissé de 5 à 11% selon les variantes. Le montant total de ce contrat s'élève à 11,5 milliards de dollars.

Le développement de l'appareil a été marqué par des retards de calendrier et des dépassements de budget.

En juin 2014, la totalité de la flotte des F-35 américains avait été clouée au sol sur décision des autorités américaines, afin que se poursuive une enquête sur les raisons d'un mystérieux incendie survenu à bord de l'un de ces appareils.

L'an dernier, une cinquantaine de F-35A de l'US Air Force avaient été cloués au sol sur la base aérienne de Luke (Arizona) en raison d'un problème d'oxygène pour les pilotes. Mais c'est la première fois qu'un F-35 est victime d'un accident en plein vol.