International

Le conducteur d'un autobus à double niveau qui s'est renversé samedi matin à Hong Kong, faisant au moins 18 morts, alors qu'il avait un temps été question de 19 tués, et plus de cinquante blessés, a été arrêté pour conduite dangereuse, a annoncé la police. Des photographies du site de l'accident montraient des secouristes tentant d'atteindre les passagers pris au piège à l'intérieur du véhicule, renversé sur le côté, le toit arraché, au bord d'une route de la localité de Tai Po, dans le nord des Nouveaux Territoires.

Les personnes tuées dans l'accident sont quinze hommes et trois femmes.

Le conducteur a été arrêté sous l'accusation de conduite dangereuse ayant causé des décès et des dommages corporels graves.

Selon la police, dix blessés étaient dans un état grave, 44 autres étant encore hospitalisés. La police n'était pas en mesure de préciser s'il y avait encore des passagers à l'intérieur.

L'autobus s'est renversé sur le côté et a heurté un réverbère, qui a frappé l'avant du véhicule.

Des passagers cités par les médias ont raconté que le conducteur conduisait anormalement vite. Des passagers se seraient plaints auprès du conducteur qui aurait été en retard de dix minutes sur l'horaire. Ce dernier a accéléré avant la survenue de l'accident, a rapporté le Apple Daily, citant des passagers blessés.

Un député a appelé le gouvernement à se pencher sur la question du modèle des autobus à deux étages, les passagers du niveau supérieur, souvent projetés lors d'accidents, étant particulièrement exposés.

© BELGA