International Clément Delcros n'oubliera pas de sitôt sa sortie en vélo de ce mardi.

Ce jeune coureur français de 18 ans a été victime d'un fait divers pour le moins consternant lors d'un entraînement. Alors qu'il roulait dans la région de Toulouse, il s'est fait tirer dessus par l'occupant d'une voiture qui le croisait.

Clément Delcros se trouvait heureusement à proximité d'un hôpital dans lequel il s'est immédiatement rendu. Il a pu en ressortir mercredi après-midi.

Il a accepté de témoigner pour le site DirectVelo. "J'ai d'abord pensé qu'un occupant de la voiture avait jeté un caillou ou un autre truc pour déconner. Je n'ai vraiment pas réalisé tout de suite. Je saignais fortement. Je me suis arrêté de suite."

Finalement, le coureur assure que cela ne changera rien à sa façon de s'entraîner mais il se dit tout de même choqué: "Quand j'ai réalisé, je me suis dit 'Il y a vraiment des cons'. Je ne comprends pas. Personne ne m'en veut. Pourquoi m'a-t-on tiré dessus ? C'est vraiment un acte gratuit. J'espère reprendre rapidement.Je n'appréhende pas. Mais pendre un tir, je me dis, quand même, ça ne peut pas m'arriver deux fois. Et puis je suis déjà tourné vers l'avenir..."

A noter que d'autres faits malheureux du genre se sont déjà produits. Et pas plus tard que mercredi, Marco Haller, coureur autrichien de la formation Katusha-Alpecin, a été percuté par une voiture à l'entraînement. Il souffre de plusieurs fractures et est contraint au repos forcé pendant plusieurs mois. Il ratera ainsi le Tour de France, épreuve durant laquelle il devait être le poisson-pilote du sprinter Marcel Kittel.