International

Christopher Collins, élu de l'Etat de New York à la Chambre des représentants et l'un des premiers soutiens de Donald Trump dans la course à la Maison Blanche, a été inculpé mercredi de délit d'initiés, en lien avec une société australienne de biotechnologie. Administrateur et actionnaire majeur (16,8% du capital) de la biotech australienne Innate Immunotherapeutics, Christophe Collins aurait révélé, en juin 2017, à son fils l'échec d'un essai clinique crucial pour la société avant que la nouvelle ne devienne publique, afin qu'il effectue des transactions et limite ses pertes.

Le fils de Chris Collins et d'autres personnes qu'il avait mis dans la confidence, auraient alors réalisé des ventes massives de titres et évité, au passage, une perte estimée à 768.000 dollars, selon les enquêteurs.

L'élu, inculpé par le procureur fédéral de Manhattan, Geoffrey Berman, avait fait parler de lui, début 2016, en devenant le premier membre du Congrès américain à soutenir publiquement Donald Trump, qui était alors candidat à l'investiture républicaine.

Le médicament élaboré par Innate et objet de l'essai clinique visait à traiter une forme de sclérose en plaques, maladie pour laquelle n'existe, à ce jour, aucun traitement autre que ceux ralentissant sa progression.

Les perspectives prometteuses de ce traitement avaient fait grimper l'action d'Innate jusqu'à 17,7 dollars australiens en janvier 2017, mais après l'annonce publique de l'échec de l'essai, le 27 juin 2017, le titre s'est effondré de 92%, tombant à 5 cents.