International "J’ai pitié d’eux et de leur faiblesse face au Mal", lâche Jacqueline George, "choquée et triste", le regard tourné vers le mur de son salon où trône un tableau de la Vierge à l’enfant, entouré de guirlandes clignotantes.

(...)