International

L'armée américaine, aidée de la Sécurité intérieure, a lancé un jeu de simulation Inspiré de l'un de ses propres programmes d'entrainement. Adressé aux enseignants américains, ce mélange d'animation et de jeu vidéo a pour objectif de leur apprendre à réagir et prendre les bonnes décisions lors d'une éventuelle fusillade sur leur lieu de travail. Une première version destinée aux policiers et aux pompiers existe depuis juin 2017. Le but: apprendre à gérer une tuerie dans un lieu public. La version destinée aux enseignants devrait être lancée au printemps.

Selon le site Gizmodo, le jeu permet de "vivre" une tuerie dans une école à travers les yeux de différents personnages: un enseignant, un élève, un policier et un auteur de fusillade. En tant que professeur, l'utilisateur doit essayer de calmer les élèves et trouver un endroit sûr pour se cacher. Les élèves, eux, doivent échapper au tueur et suivre les consignes de leur enseignant. Le tueur se déplace à travers l'école et tue ses cibles au hasard. Le policier doit essayer de stopper l'auteur de la fusillade.

"Plus on a d'expérience, plus on a de chances de survivre"

Le programme de réalité virtuelle, nommé EDGE (pour Enhance Dynamic Geo-Social Environment ou Environement Géo-social Dynamique Renforcé en français), a coûté 5,6 millions de dollars à l'armée mais les créateurs veulent le mettre à disposition des enseignants gratuitement. Tamara Griffith, ingénieur en chef sur le projet, pense que "plus on a d'expérience, plus on a de chances de survivre. Cela permet de s’entraîner et avoir de multiples expériences pour savoir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas".

Pour rendre la simulation la plus réaliste possible, les créateurs ont écouté des enregistrements sonores de fusillades dans des écoles aux Etats-Unis et en ont créé une bande-son qui s'en inspire. Des techniques essentielles de survie ont été ajoutées. Durant la fusillade, des encadrés apparaissent sur l'écran en indiquant des conseils: fermer les portes, rester loin des fenêtres, aligner les étudiants le long des murs et trouver des éléments qui peuvent servir de barricade. Les créateurs espèrent qu'en permettant aux enseignants de vivre la simulation dans des rôles variés et dans des conditions de sécurité différentes, ils pourront rester concentrés et agir de la meilleure manière possible si un tel événement se produit.

Le but premier est d'aider à sauver des vies, alors qu'aux Etats-Unis, un tiers des fusillades ont lieu dans des écoles. Depuis le début de l'année 2018, onze fusillades ont déjà été commises dans des écoles.