International Le 45e président des Etats-Unis s'est séparé d'environ un tiers de ses conseillers après une année passée à la Maison Blanche.
 
 

Un an après son entrée à la Maison Blanche, Donald Trump s'est séparé d'environ un tiers de ses conseillers. Ceux-ci ont soit démissionné, soit été remerciés ou simplement mutés. Une rotation impressionnante et sans précédent. D'après une chercheuse de la Brookings Institution interviewée par le Wall Street Journal, ce nombre de départ (volontaire ou involontaire) est le plus important par rapport à tous ses prédecesseurs des quarante dernières années,

En guise de comparaison, Barack Obama s'était séparé de trois fois moins de collaborateurs lors de son dernier mandat.

Derrière les départs médiatiques de Steve Bannon et de Michael Flynn, voici un focus sur les autres personnalités importantes qui ont quitté les travées de la Maison Blanche très rapidement.

Reince Priebus (ex-chef de cabinet)

Resté 189 jours en poste à la Maison Blanche, Reince Priebus a payé son attachement au Parti Républicain. Visé ouvertement par Anthony Scaramucci, l'éphémère responsable de la communication du président Trump dans une interview, Donald Trump avait finalement décidé de démissionner.

Sean Spicer (ex-porte-parole)

L'homme a choisi de démissionner de son poste le 21 juillet 2017 après avoir protesté contre l'embauche d'Anthony Scaramucci, comme responsable de la communication l'été dernier.

Anthony Scaramucci (ex-directeur de la communication)

Il ne sera pas resté en poste très longtemps mais il aura fait parler de lui. Anthony Scaramucci a tenu 10 jours à la Maison Blanche avant de présenter sa démission. Il a été prié de quitter son poste à la suite d'une interview hallucinante qu'il avait donnée au New-Yorker. Dans celle-ci, il avait notamment insulté Reince Priebus de "putain de schizophrène paranoïaque", avant de s'en prendre à Steve Bannon.

Katie Walsh (ex-chef de cabinet adjoint)

Proche de Reince Priebus, elle a été poussée à démissionner après l'échec de l'abrogation de l'Obamacare le 30 mars 2017.

Mike Dubke (ex-directeur de la communication)

Mike Dubke a démissionné le 2 juin de son poste. Très discret dans son rôle qu'il a occupé un peu plus de trois mois, il a quitté la Maison Blanche pour "raisons personnelles".

James Comey (ex-directeur du FBI)

Toute la vérité doit encore être révélée concernant son licenciement du FBI. Officiellement, il a été remercié suite à sa gestion de l'affaire des e-mails d'Hillary Clinton (qu'il avait relancée dans les derniers jours de la campagne présidentielle en 2016). L'enquête du procureur spécial Robert Mueller devrait apporter plus de précisions dans ce dossier.

Sans oublier Sebastian Gorka (ex-conseiller spécial), Walter Shaub (ex-directeur du Bureau pour l'éthique gouvernementale), Richard Cordray (ex-directeur du Bureau de protection financière des consommateurs)...