Un non-lieu possible pour DSK

Stéphanie Fontenoy Publié le - Mis à jour le

Vidéo
International Correspondante aux États-Unis

Les poursuites contre Dominique Strauss-Kahn vont-elles être abandonnées ? Et si oui, le seront-elles le 18 juillet, jour de sa prochaine audience au tribunal de Manhattan, ou avant ? Le quotidien à scandale new-yorkais, le "New York Post", croyait détenir "en exclusivité" l’information hier, citant un des principaux enquêteurs de l’affaire, sans toutefois le nommer. "Le bureau du procureur va accepter d’abonner les poursuites contre Dominique-Strauss-Kahn - soit lors de sa prochaine comparution dans deux semaines ou même plus tôt", avance le journal populaire. Sans être un scoop, la possibilité d’un non-lieu est à l’ordre du jour depuis que le procureur de Manhattan, Cyrus Vance Jr, a cru bon de suggérer l’assouplissement des conditions de détention de l’homme politique français et sa mise en liberté sur parole vendredi dernier, citant les faiblesses de son dossier.

Malgré ce théâtral retournement de situation en fin de semaine dernière, le ministère public n’était pas prêt hier à évoluer sur sa position. "Nous ne faisons pas de déclaration officielle. Rien n’a changé, la prochaine audience est maintenue au 18 juillet, l’enquête continue", a fait savoir le bureau du procureur contacté mardi matin par "La Libre".

La possibilité d’une relaxe imminente est pourtant bien réelle, depuis que l’affaire DSK s’est écroulée sur elle-même vendredi. Selon une lettre envoyée par les services du procureur aux avocats de la défense de Dominique Strauss-Kahn, la plaignante, Nafissatou Diallo, s’est contredite à plusieurs reprises et a menti sur son passé, ce qui rendrait nul son témoignage devant un grand jury. "Il est possible que tout s’arrête le 18 juillet, ou même avant", commente Matthew Galluzzo, avocat pénal à New York qui a travaillé précédemment dans le bureau du procureur. Une source proche de l’accusation s’attendait lundi à ce que les poursuites tombent d’un jour l’autre.

Habitué des formules chocs, le tabloïd "The New York Post" en conclut que l’heure est venue pour Dominique Strauss-Khan de "sabrer le champagne". La plainte de la femme de ménage de l’hôtel Sofitel ne serait plus défendable. "Rien de ce qui sort de sa bouche n’est crédible - ce qui est une honte car maintenant on ne saura peut-être jamais ce qui s’est passé dans cette chambre d’hôtel. A-t-il fait usage de la force ? Y a-t-il eu crime ? Je ne pense pas que nous le saurons un jour", aurait déclaré un enquêteur en charge du dossier.

Le "New York Times" s’intéressait, lui, à la déposition de l’accusatrice à l’hôpital St-Luke-Roosevelt où elle a été examinée dans les heures qui ont suivi l’agression présumée. Un passage attire de nouveaux soupçons. La femme de chambre y déclare qu’après l’agression, elle aurait observé Dominique Strauss-Kahn se rhabiller et quitter la chambre, sans dire un mot. Une version de plus dans un récit contradictoire. Dans un premier temps, elle avait d’abord expliqué s’être échappée précipitamment pour se cacher dans le couloir. Puis elle s’était dédite, indiquant qu’elle avait nettoyé une autre chambre avant de rapporter les faits à son superviseur.

La mise en cause de la parole de la plaignante est une aubaine pour les avocats de Dominique Strauss-Kahn, Benjamin Brafman et William Taylor, qui se sont engouffrés dans la brèche et plaident pour la fin immédiate des poursuites. Selon les spécialistes du droit américain, un dénouement positif pour DSK est à prévoir.

Stéphanie Fontenoy

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Vidéo
    Suite à sa rencontre avec Macron, le jeune chômeur se confie: "Il est dans un monde de bisounours"

    Ce samedi, Emmanuel Macron a suscité la polémique en invitant un jeune horticulteur, Jonathan, à se réorienter dans un autre secteur, celui de la restauration.
    Du travail dans la restauration, " je traverse la rue, je vous en ...

  2. 2
    La Syrie abat un avion de son allié russe, Moscou fustige Israël: "Nous nous réservons le droit de répondre de manière adéquate"

    La Russie a convoqué mardi l'ambassadeur d'Israël à la suite du crash d'un avion de reconnaissance russe au large de la Syrie. L'avion a été abattu par la défense antiaérienne syrienne qui ripostait selon l'armée russe à des frappes ...

  3. 3
    Le patron d'Alibaba rompt sa promesse envers Trump suite aux tensions entre la Chine et les Etats-Unis

    Jack Ma, le fondateur du géant chinois du commerce électronique Alibaba, a renoncé à son ambitieuse promesse de créer un million d'emplois aux Etats-Unis, pour cause de guerre commerciale, selon une interview d'un média d'Etat publiée jeudi. L'homme ...

  4. 4
    Marine Le Pen soumise à un examen psychiatrique suite à ses tweets polémiques sur Daech

    Marine Le Pen s'est insurgée jeudi contre un examen psychiatrique ordonné par la justice dans le cadre de sa mise en examen pour avoir diffusé en décembre 2015 des photos d'exactions du groupe jihadiste Etat islamique sur Twitter. "C'est proprement ...

  5. 5
    Ce coup de gueule au vitriol contre un militant vegan devient viral

    Un post Facebook particulièrement corrosif, destiné au "militant vegan qui a saoulé tout le wagon bar du train" fait réagir sur les réseaux sociaux. Attention, ça pique... C'est, au départ, une simple publication Facebook. Qui fait ce que ...

cover-ci

Cover-PM