International

Un séisme de magnitude a 6,4 frappé l'île de Lombok en Indonésie dimanche, selon l'institut géologique américain (USGS).

Au moins dix personnes ont perdu la vie dimanche dans le tremblement de terre de magnitude 6,4 qui a secoué l'île de Lombok en Indonésie, une destination prisée des touristes, faisant face à Bali.

Le bilan initial de trois tué a été revu à la hausse. "Le séisme a tué au moins 10 personnes, une quarantaine est blessée et des dizaines de maisons ont été endommagées", a déclaré Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l'agence indonésienne de gestion des catastrophes. "Nous estimons que ces chiffres vont continuer à augmenter parce que nous n'avons pas fini de collecter toutes les données", a-t-il ajouté.

"Ce fut un séisme très puissant", a affirmé Zainul Majdi, le gouverneur de la province de Nusa Tenggara occidental, dont Lombok fait partie.

Dans le nord de l'île, les autorités ont provisoirement fermé les sentiers de randonnée sur le mont Rinjani par peur des glissements de terrains.

La secousse a été enregistrée à 50 kilomètres au nord-est de Mataram, la principale ville de l'île de Lombok. Située à l'est de Bali, l'île est également populaire auprès des touristes étrangers.

La vigilance est de mise dans l'éventualité d'un tsunami, comme en 2004 quand 220.000 personnes ont péri dans le raz-de-marée suivant un tremblement de terre. Néanmoins, aucune alerte au tsunami n'a été déclenchée, a indiqué le porte-parole de l'agence indonésienne de géophysique et de météorologie Hary Tirto Djatmiko, en précisant que plus de 40 répliques avaient été enregistrées après le séisme, dont la plus forte a atteint une magnitude de 5,7.