International

Deux hommes, âgés de 30 et 40 ans, ont été mis en examen samedi soir à Paris pour trafic d'armes et de stupéfiants, avant d'être écroués. Ils sont soupçonnés d'avoir, depuis le début de l'année à Saint-Denis (au nord de la capitale), fourni des armes aux "nouveaux braqueurs des quartiers sensibles de la région parisienne", rapporte lundi la presse française.

Les deux hommes ont été interpellés jeudi matin, lors d'une intervention de la police judiciaire dans les cités du Franc-Moisin et Jacques-Duclos, selon le journal 'Le Parisien'.

Les enquêteurs ont découvert dans un ancien local à vélo, dissimulé dans une cache située dans les gaines techniques, un véritable arsenal: un lance-roquettes antichar de marque américaine, trois pains de tolite, un explosif d'une grande puissance, des munitions de calibre 12 et 9 mm et deux fusils à pompe aux crosses et canons sciés. Ils ont également mis la main sur 40 kg de résine de cannabis, 10.000 euros, et du matériel de police (gyrophares, gilets pare-balles ...).

Les deux suspects, dont l'identité n'a pas été révélée, ont été placés en garde à vue dans les locaux de la direction centrale de la police judiciaire à Nanterre (Hauts-de-Seine).

Ils sont déjà connus pour des faits de recel de vol, trafic de stupéfiants et trafic d'armes. "Ce sont des gens qui évoluent dans les quartiers sensibles du nord de Paris qui trafiquent dans tout ce qui peut leur rapporter de l'argent", a précisé une source proche de l'affaire.