International

C'est un député vert autrichien, Karl Öllinger, qui révèle l'affaire en février dernier. Particulièrement sensibilisé au combat contre la montée de l'extrême droite dans son pays, le député est tombé sur un exemplaire datant de 1998 de la revue Die Aula consacré au 150e anniversaire de la révolution allemande en 1848. Un hors-série toujours en vente sur Internet. Au coeur de la revue, le député Karl Olliger tombe sur un texte signé Cardinal Ratzinger et intitulé « Freiheit und Wahrheit » ("Liberté et Vérité").

La revue autrichienne Die Aula est connue en Autriche pour avoir apporté son soutien aux propos négationnistes de Walter Lüftl. Un mini-scandale qui avait obligé le parti d'extrême droite autrichienne FPÖ de Jörg Haider à prendre ses distances par rapport au magazine, qu'il subsidiait jusque-là.

Le 16 mars dernier, l'hebdomadaire Der Spiegel publie cette information, passée jusqu'ici plus ou moins inaperçue au-delà des frontières allemande et autrichienne. L'Eglise y a cependant déjà réagi par l'intermédiaire du diocèse de Vienne qui a affirmé que le Cardinal, entre-temps devenu Pape, n'avait pas donné son accord à la publication de son texte, paru dans un premier temps dans la revue Communio.

Une affirmation malheureuse quand on apprend que Der Spiegel a eu accès à la correspondance entre Gerhoch Reisegger, le rédacteur en chef de Die Aula et le secrétaire du Cardinal. Der Spiegel publie un morceau de ce courrier à l'en-tête du secrétariat de Joseph Ratzinger. "Le 18 septembre 1997, écrit l'hebdo allemand, Reisegger a demandé à son Eminence Joseph Cardinal Ratzinger la 'permission de reproduire' un article qui avait été publié dans la revue Communio en 1995 [...] Douze jours plus tard, le secrétaire de Ratzinger, Mgr Joseph Clemens, a donné à Reisegger le feu vert: 'En réponse à votre courrier amical [...] je peux vous informer, au nom du Cardinal Ratzinger, qu'il a approuvé la publication de son essai [...] dans le mensuel Aula. Essai intitulé: Critique de la démocratie.'"