International
Depuis samedi soir, des dizaines de milliers de femmes dénoncent sur Twitter les ces de harcèlement ou d'agressions sexuelles dont elles ont été victimes. 

Accompagné du hashtag #BalanceTonPorc, ces victimes expliquent en 140 caractères ce qui leur est arrivé. La plupart du temps, elles ne donnent pas de nom car le risque d'être poursuivie en justice pour calomnie ou diffamation est grand. 

De ce fait, la plupart se contentent d'indices vagues (un collègue, un chef, un futur employeur) permettant tout de même de comprendre le rapport de forces dont tentent de profiter ces hommes.

Dimanche soir, pourtant, une femme a osé donner un nom, et pas n'importe lequel : Jean Lassalle. Julia Castanier était alors attachée parlementaire.

Rappelons qu'en 2009, celui qui allait être candidat à l'élection présidentielle avait qualifié sa femme de "petite cochonne".