International Les chercheurs ont découvert une mégalopole cachée dans la jungle et s'étendant sur plus de 2.000 km carrés dans la région de Petén.

Comme le raconte le National Geographic, une équipe de chercheurs a réussi, grâce à des drones et du matériel utilisant la télémétrie par ondes lumineuses, à dessiner le plan de cette gigantesque cité. Une végétation particulièrement dense recouvre désormais la ville constituée de 60.000 bâtiments, dont des habitations, des palais et des pyramides. "En cartographiant les mouvements d'eaux dans les passages souterrains du site, les chercheurs espéraient localiser des systèmes souterrains auxquels il est fait référence dans l'histoire orale maya, mais dont l'existence n'avait jamais été confirmée", explique le magazine.

© AP

Les spécialistes sont impressionnés par le degré d'avancement de la civilisation maya. Les archéologues pensaient en effet jusqu'à aujourd'hui que les civilisations grecques et chinoises de l'époque étaient plus modernes.

"Les images produites par cette technologie montrent bien que la région entière était très organisée et plus densément peuplée qu'on ne l'imaginait", explique Thomas Garrison, archéologue. "Nous avons cette perception occidentale qu'une civilisation complexe ne peut pas se développer sous les tropiques […] Mais ce que prouvent les résultats de LiDAR, c'est que l'Amérique centrale, de la même manière qu'Angkor Vat au Cambodge, était un lieu de développement majeur pour des civilisations complexes et innovantes", déclare Marcello Canuto, l'un de ses confrères.