International

Le maire de Toronto, John Tory, a promis lundi à ses administrés des "réponses" rapides sur la fusillade qui a endeuillée la métropole canadienne dimanche soir, jugeant que "bien trop de gens portent des armes" dans cette ville. Deux personnes ont été tuées et douze autres blessées dimanche soir à Toronto dans une fusillade au cours de laquelle le tireur présumé est mort après un échange de coups de feu avec la police.

"C'est une attaque contre des familles innocentes et contre l'ensemble de la ville. C'est une tragédie, une tragédie de plus dans notre ville cette année", a regretté l'édile devant le conseil municipal.

Entre le début de l'année 2018 et le 14 juillet, Toronto avait connu 220 fusillades, qui ont coûté la vie à 27 personnes, contre 196 échanges de coups de feu et 17 morts pour toute l'année 2017.

Ces violences ont jusqu'à présent été attribuées aux affrontements entre gangs criminels, mais la fusillade de dimanche n'a pas encore été expliquée par la police, ni revendiquée.

"Je promets à tous les habitants de Toronto, et encore plus à ceux qui ont été touchés par cette tragédie, que nous ne ménagerons aucun effort pour fournir des réponses à cette attaque insensée", a asséné le maire de la quatrième plus grande métropole d'Amérique du Nord.

"Bien trop de gens portent des armes dans notre ville et dans notre région, qui ne devraient pas", a-t-il ajouté, pointant "un problème international et un problème national".

"Cette ville a un problème d'armes et les armes sont trop facilement disponibles pour trop de personnes", a déploré M. Tory, bien que la législation canadienne sur le port d'arme soit bien plus sévère qu'aux Etats-Unis, par exemple.

Le maire de Toronto a indiqué son intention de saisir les autorités fédérale et provinciale afin "de discuter le plus rapidement possible des problèmes de sécurité publique".

La semaine dernière, la police de Toronto avait annoncé un plan de réduction de la violence par armes à feu, avec un renfort de quelque 200 policiers supplémentaires, destinés à être déployés entre 19H00 et 03H00 dans les quartiers sensibles.