International

La Première ministre britannique Theresa May a annoncé vendredi que son gouvernement, divisé sur la sortie de l'UE, était parvenu à une "position commune" en faveur de la création d'une "zone de libre échange" entre le Royaume-Uni et l'UE pour l'après-Brexit.

"Notre proposition créera une zone de libre échange entre le Royaume-Uni et l'UE avec un ensemble de règles communes pour les biens industriels et les produits agricoles", a déclaré dans un communiqué la dirigeante conservatrice, à l'issue d'une réunion de son gouvernement à Chequers, la résidence de campagne des Premiers ministres britanniques, à 70 km au nord-ouest de Londres.