Valérie Trierweiler n’était pas à Londres. Pourquoi ?

Caroline Grimberghs Publié le - Mis à jour le

International Ce mardi avait lieu la première visite officielle du président français à Londres. Il y a été invité à partager ‘a cup of tea’ au château de Windsor, avec la reine Elizabeth II. En tête-à-tête... Valérie Trierweiler, compagne du président français, n’a pas été conviée. Pour quelle raison ? L’absence d’alliance ? En Grande-Bretagne, on ne rigole pas avec les traditions : pas de mariage, pas de visite pour la Première dame. Le ‘souci’ risque-t-il de se poser dans d’autres contrées ? Pourquoi Valérie Trierweiler a-t-elle pu accompagner son tout fraichement élu compagnon lors de sa visite aux États-Unis ? Le pays de l’Oncle Sam n’est pas moins traditionnel et puritain que la Grande-Bretagne mais Valérie a pu crapahuter dans le jardin de la Maison-Blanche avec Michelle Obama. Certains y voient donc malice : Trierweiler aurait été punie de son faux-pas sur Twitter et se verrait imposer la discrétion médiatique. L'Élysée tente d’imposer sa version.

1. Protocole

La différence entre visite d’Etat et visite officielle est mince. Une visite d’État est une visite officielle d’un chef d’État à l’invitation de Sa Majesté le Roi. Il s’agit de la concrétisation des bonnes relations entre les États concernés au niveau le plus élevé. Une visite officielle est une visite d’un chef d’État ou d’un Premier ministre à l’invitation du Premier ministre. Dans le cas qui nous occupe, Hollande était invité par David Cameron et, comme il passait par là, la Reine l’a convié à passer prendre le thé une trentaine de minutes, rien de plus.

"De l'avis général, le fait que François Hollande et Valérie Trierweiler, divorcée deux fois, ne soient pas mariés ne sera pas un obstacle aux visites officielles et mondanités. Tout juste faudra-t-il un peu d'imagination et de diplomatie dans les services du protocole pour s'adapter à ce premier chef de l'État qui entre non-marié à l'Élysée" écrivait le Figaro en mai dernier. Cette semaine, RFI ne se pose pas de questions : la compagne du président n’est pas du voyage car elle n'est pas mariée au chef de l’Etat, un point c’est tout. Il apparaît que des soucis pourraient également se poser dans des pays comme l’Inde, l’Arabie Saoudite ou l’Indonésie de même qu’au Vatican où Carla Sarkozy n’avait pas pu accompagner son époux parce que le mariage n’avait pas été contracté à l’Eglise.

En Grande-Bretagne, Elizabeth II tient au bon respect du protocole depuis le premier jour de son règne qui dure depuis 60 ans. Quand Barack Obama ne lève pas sa flûte au bon moment, la Reine n’est pas contente ! Quand certains couples vivent dans le pêché n’en parlons pas ! François Hollande est venu seul et a été bien sage : il a amené un cadeau à la souveraine, l’a laissée parler en premier. Il ne s’agissait pourtant que d’une visite de courtoisie et non d’une visite d’État. "Une rencontre de bon voisinage" dixit un conseiller de l'Élysée. Alors, comment justifier l’absence de Valérie Trierweiler ? "L’Élysée a trouvé la parade en affirmant qu'il ne s'agit pas d'une visite d’État, mais d'une simple rencontre" explique Le Parisien. Et là, on est perdu ... Si c’est une visite d’État, le protocole interdit sa présence parce qu’ils ne sont pas mariés. Si c’est une visite de courtoisie, François Hollande a décidé de ne pas emmener sa compagne mais cela ne veut pas dire qu’il y a un souci.

2. Discrétion médiatique imposée ?

Il est possible que l’entourage de Valérie Trierweiler et de François Hollande ait conseillé de placer la journaliste dans l’ombre pendant quelques temps après la polémique du ‘Tweetgate’ n’ayant pas donné l’image la plus reluisante d’un couple à peine entré en fonction et ayant toujours avidement critiqué la bling-bling attitude de Nicolas et Carla Sarkozy. Le Corriere della serra va même jusqu’à poser cette question en Une ce lundi : "Qu’est-il arrivé à Valérie ?", qui n’est plus apparue aux côtés de son compagnon depuis le 12 juin dernier, ‘le jour du tweet’. Les deux comparses ne se sont pas encore exprimés sur le sujet. C’est surtout le Président qui est attendu sur ce coup-là. Il se dit qu’il l’abordera ce samedi, à l’occasion de son interview conjointe sur France2 et TF1. Pour ne pas inquiéter l’opinion publique sur la santé du couple, Valérie Trierweiler a malgré tout été conviée aux cérémonies du 14 juillet. Elle y sera présente, en tribune officielle, aux côtés de François Hollande, pour assister au défilé sur les Champs Élysées avant de se rendre, ensemble, à Avignon.

3. Pour la petite histoire ...

... et parce que l’affaire n’était pas encore suffisamment ridicule, le Times a trouvé ‘son’ explication à l’absence de Trierweiler à Londres : éviter la comparaison avec Carla Bruni qui, en 2008, avait fait fort belle impression, ‘so chic’ en Christian Dior et ‘so perfect’ au moment de la révérence ...

Publicité clickBoxBanner