International

Une dizaine de villes de la région de Moscou sont au cœur d'un mouvement de contestation qui prend de l'ampleur. Intoxiqués, leurs habitants ne veulent plus accueillir les déchets de la mégalopole.

La ville de Volokolamsk (120 km au nord ouest de Moscou) est le point de départ d'un mouvement de contestation qui gagne l'ensemble de la grande banlieue de la capitale russe. Depuis plusieurs semaines, la décharge voisine de Yadrovo déborde. Elle reçoit quotidiennement les déchets venus de la capitale Moscou. Conséquences : Les déchets en décomposition produisent des gaz toxiques qui envahissent la région au gré des vents.

(...)