International

Les dés sont jetés. Après l’âpre débat qui s’est tenu mardi sur l’état de droit en Hongrie, les eurodéputés sont confrontés ce mercredi à un choix crucial pour l’avenir de l’Union européenne : exiger ou pas une sévère sanction des dérives du chantre de l’illibéralisme, le Hongrois Viktor Orban. Ce choix s’apparente à un dilemme cornélien pour le groupe du Parti populaire européen (PPE), qui rassemble les droites de l’Union, dont le Fidesz de Viktor Orban. Les membres de la plus grande famille du Parlement européen tourneront-ils le dos à l’un des leurs, au risque d’apparaître divisés à l’aube d’élections européennes qui s’annoncent cruelles pour les partis traditionnels, ou privilégiront-ils l’unité, dans un réflexe de survie politique?

(...)