International

Le nombre de plaintes pour vols, violences et agressions sexuelles lors de la nuit du Nouvel An à Cologne (ouest de l'Allemagne) continue d'augmenter et s'élevait mardi à 561, recouvrant "653 délits", a annoncé à l'AFP un porte-parole du parquet.

Les plaintes enregistrées par la police de Cologne avaient explosé au cours du week-end, passant de 170 vendredi à 379 samedi puis 516 dimanche, renforçant la pression sur la chancelière Angela Merkel, qui défend une politique d'ouverture aux réfugiés.

Certaines victimes dénoncent à la fois des agressions et des vols, attribués à des hommes "presque exclusivement" d'origine "immigrée", agissant en groupes entre la cathédrale emblématique de la ville et la gare centrale, selon les autorités locales.

Deux enquêtes sont conduites en parallèle, par la police locale et la police fédérale, et le parquet de Cologne dispose de 12 suspects dont cinq placés en détention provisoire, précise l'agence allemande DPA.

Il s'agit d'hommes originaires "d'Afrique du Nord" et soupçonnés de vols et non d'agressions sexuelles, indique le parquet de Cologne à DPA.

La police fédérale a de son côté identifié 32 suspects, dont 9 Algériens, 8 Marocains, 5 Iraniens, 4 Syriens, un Irakien, un Serbe, un Américain et trois Allemands. 22 d'entre eux sont demandeurs d'asile. Tous sont soupçonnés de vols et de violences.