International

Emmanuel Macron a déclaré mardi à Copenhague "respecter" la décision de Nicolas Hulot, "un homme libre", de quitter le gouvernement et qu'il comptait désormais sur son engagement "sous une autre forme". 

"J'ai choisi Nicolas Hulot il y a 15 mois parce qu'il est un homme libre. Je respecte sa liberté, je souhaite compter sur son engagement sous une autre forme et là où il sera", a dit le président lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre danois Lars Rasmussen à Copenhague.

Le ministre de la Transition écologique a créé la surprise en annonçant mardi matin sur France Inter qu'il quittait le gouvernement car il se sentait "tout seul à la manoeuvre" sur les enjeux environnementaux.

"En 15 mois, ce gouvernement a fait plus qu'aucun autre dans la même période sur ce sujet", a affirmé Emmanuel Macron en citant la fermeture de centrales à charbon, les engagements sur les hydrocarbures ou sur la trajectoire énergétique.

Emmanuel Macron avait auparavant affirmé que l'Europe avait besoin "d'une plus grande ambition climatique".