International Les données personnelles de dizaines de millions d’utilisateurs Facebook ont été siphonnées par une entreprise de communication pour influencer le résultat de la présidentielle américaine. Cette manœuvre, dévoilée dimanche par "The New York Times" et "The Observer", n’a presque rien d’étonnant à l’heure où l’instrumentalisation politique des réseaux sociaux a fait couler tant d’encre. Elle n’en est pas moins grave, tant elle pointe la vulnérabilité des internautes et l’incapacité de Facebook de contrôler sa propre machine.
(...)