International

Des dizaines de milliers de partisans des rebelles Houthis au Yémen ont manifesté lundi dans la capitale Sanaa à l'occasion du troisième anniversaire du déclenchement de l'intervention militaire commandée par l'Arabie saoudite, selon des journalistes. Ce grand rassemblement a suivi le tir nocturne d'une salve de sept missiles balistiques par les rebelles vers le territoire saoudien. Les missiles ont été interceptés, mais des débris ont fait un mort et deux blessés dans la capitale saoudienne Ryad.

La grande place Sabyine, dans la capitale yéménite Sanaa, était noire de monde lundi en milieu de matinée et la télévision Al-Massirah des rebelles chiites Houthis, soutenus par l'Iran, indiquait que des manifestants continuaient d'affluer vers le lieu du rassemblement.

Chants guerriers, poèmes et discours enflammés contre l'Amérique, les juifs et les chrétiens ont émaillé la manifestation organisée sur le thème de la "résistance à l'agression".

C'est ce thème qui a été longuement développé par le chef des rebelles, Abdel Malik al-Houthi, qui a affirmé dans un discours dimanche soir que les Yéménites étaient prêts à "plus de sacrifices".

Le 26 mars 2015, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et leurs alliés ont lancé l'opération "Tempête décisive" pour rétablir le gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi, chassé de la capitale Sanaa quelques mois plus tôt.

En trois ans, quelque 10.000 personnes ont été tuées, 53.000 blessées et, à part la faim, le choléra et la diphtérie menacent la population.

Tous les efforts diplomatiques ont échoué jusqu'ici.