Move With Africa Les dix établissements retenus pour l'édition 2014-2015 de Move with Africa débutent leur collaboration avec autant d'ONG.

La troisième édition de l'opération Move with Africa est désormais sur les rails : alors que les dix ONG avaient été triées sur le volet au début de l'été, ce sont autant d'écoles qui, mercredi, ont été retenues pour accompagner ces acteurs du développement dans les projets qu'ils proposent en Belgique, d'abord et en Afrique, ensuite.

Les participants viennent des quatre coins de la Belgique francophone, quelque soit le réseau ou la forme d'enseignement dans laquelle ils sont inscrits : le jury a ainsi sélectionné trois écoles de la capitale (l'Institut Emile Gryzon, l'Athénée Royal d'Ixelles et le Centre Scolaire Eperonnier-Mercelis), trois autres de la province de Liège (le Collège Saint-Quirin de Huy, le Lycée Saint Jacques et l'Athénée Charles Rogier-Liège 1), une du Namurois (l'EPASC Ciney), un établissement du Brabant Wallon (le Collège du Christ-Roi) et, enfin, l'Institut Notre Dame d'Arlon représentant la province du Luxembourg.

Mise en jambe

Les professeurs seront les premiers à mettre le pied à l'étrier. Ce samedi, ils entament cette aventure d'une année scolaire par une première séance de sensibilisation à ce qu'est l'éducation au développement. Car Move with Africa rassemble bel et bien ces deux disciplines (et les professionnels qui en sont issus). Intégrée dans le programme scolaire, l'opération initiée par La Libre Belgique constitue une porte d'entrée inédite vers les apprentissages. Et est en outre une fenêtre sur le monde. “ L’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire consiste à aider le public belge à prendre conscience des injustices du monde et à agir pour changer ça. Il s’agit de connaître les conditions de vie dans le monde, de comprendre son fonctionnement et de se mobiliser, seul ou collectivement”, explique Laurent Deutsch, responsable du projet pour Îles de Paix.

Les élèves de 5e et 6e leur emboiteront le pas d'une part lors de rencontres avec les ONG et, d'autre part, au travers de leurs cours de Français, de sciences, de géographie, d'histoire, de sport,... Au fil des mois, chaque groupe animera un blog et y relaiera l'avancement de son projet... avant de se faire apprentis reporters !

Comprendre et agir

En effet, après quelques mois de préparation et de sensibilisation à l'échange interculturel, aux relations nord-sud, aux inégalités et aux diverses thématiques du développement, les quelques 150 jeunes et leurs professeurs accompagneront leur ONG partenaire dans un pays d'Afrique où, précisément, elle mène des projets de développement. Ensemble, ils iront à la rencontre des partenaires et des bénéficiaires, de leurs réalités quotidiennes, d'une culture aussi. Avec pour objectif d'ouvrir les yeux sur l'autre et le monde.

Cet engagement n'est-il qu'un feu de paille ? Au contraire, Move with Africa veut être un tremplin vers l'engagement durable et entend poser les fondements d'une citoyenneté mondiale, active et responsable. “ Les citoyens ont plus de pouvoir qu’ils ne le pensent, que ce soit comme électeurs, comme consommateurs, dans leur vie professionnelle, comme épargnants ou comme simples véhicules d’opinions personnelles. Il peuvent choisir leurs actes en fonction de leur impact sur d’autres êtres humains”, ponctue le coordinateur nord d'Iles de Paix.

La Libre Belgique relaiera dans ses colonnes et sur son site internet l'aventure de ces jeunes. Bon projets pour les uns et bonne lecture à tous !



Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Move with Africa est présent sur Facebook , Twitter et Instagram .