La personnalité

Le nouveau président irakien, le Kurde Barham Saleh, fraîchement élu mardi par le Parlement, a nommé dans la foulée Adel Abdoul Mahdi au poste de Premier ministre et l’a chargé de former un gouvernement.

Un véritable tour de force pour cet ancien opposant notoire au dictateur Saddam Hussein - après avoir milité dans le même parti Baas - dans la mesure où le poste de chef de gouvernement est habituellement attribué au chef du bloc le plus important à la Chambre des députés. Or, aucun bloc majoritaire n’a encore émergé des tractations qui voient se faire et se défaire des alliances depuis les élections du 12 mai.



(...)