La personnalité A peine élu, il quitte son poste de conseiller clientèle pour se consacrer pleinement à l’exercice de son mandat.

Depuis quand juge-t-on de l’efficience d’un document à son épaisseur ? Trouvez-vous aussi que l’annuaire soit trop épais ? Si tel est le cas, je vous laisse me dire quelles sont les pages que vous verriez bien arrachées", lance le député au gouvernement avant de qualifier la réforme du Code du travail de "meurtre avec préméditation". Surnommé le "nouveau Cohn-Bendit" pour ses punchlines et son culot lors des débats à l’Assemblée nationale, Adrien Quatennens est la figure montante du parti de Jean-Luc Mélenchon, La France insoumise. En juin 2017, il remporte les élections législatives dans la première circonscription du Nord face au candidat de La République en marche, Christophe Itier. Agé de 27 ans seulement, il fait ses premiers pas à l’Assemblée, où il est désormais membre de la commission des affaires sociales. Ce jeune Lillois s’engage très tôt en politique. Alors qu’il n’a que 15 ans, il manifeste contre le contrat première embauche (CPE) du gouvernement de Dominique de Villepin. Il rejoint plusieurs associations d’aide aux sans-abri et devient adhérent de l’association altermondialiste Attac. En 2012, il décide, en simple sympathisant, de soutenir aux élections présidentielles le candidat du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon. C’est en 2013 qu’il adhère au Parti de gauche. Militant déterminé, il devient membre du conseil national du parti, après avoir été cosecrétaire du Parti de gauche Lille Métropole. Il décide de ne pas renouveller son mandat pour pouvoir se présenter aux élections législatives.