La personnalité Le plus connu des mathématiciens français vivants avait soutenu Emmanuel Macron pendant la campagne.

Indissociable de sa lavallière et son look de dandy très dix-neuvième siècle, Cédric Villani est le plus connu et le plus médiatique des mathématiciens français. 

Détenteur de l’ultraprestigieuse médaille Fields, considérée comme le Nobel des maths, il est très loin du scientifique misanthrope. Et ce vulgarisateur hyperactif est en train de gravir un échelon de plus sur l’échelle de la célébrité : le génie de 43 ans vient d’être investi pour les prochaines élections législatives comme candidat de La République en marche, le mouvement du président élu Emmanuel Macron. 

Ce n’est en fait qu’une demi-surprise. Le "matheux chevelu", comme l’humoriste Karl Zéro le surnomme, avait déjà annoncé son soutien au leader d’En marche ! pendant la campagne présidentielle. Et le premier mai, il avait signé un appel à voter pour Macron pour "barrer la route au pire". Pour expliquer sa décision de se porter à présent candidat, il évoque… la raison logique. "Un engagement aux législatives était dans une suite logique : après m’être efforcé de faire élire le candidat Macron, il fallait maintenant contribuer à donner au Président la majorité parlementaire qui lui permettrait d’accomplir son mandat", écrit-il, ajoutant que son activité de chercheur, de directeur d’institut ou de membre de conseils scientifiques d’entreprises lui a apporté une expérience diversifiée. 

Il est candidat dans la cinquième circonscription de l’Essonne. Un choix fait "sans finasserie". C’est celle où il a vécu "depuis huit ans en famille"

Celle aussi du plateau universitaire de Saclay, qui se rêve en Silicon Valley française. Parfait pour la " start-up nation " que doit devenir la France en cinq ans, selon les vœux du nouveau Président.