La personnalité

Alexis Kohler, nommé au poste stratégique de secrétaire général de l’Élysée, est l’homme de confiance et l’ami intime du président Macron. "Le seul" que Macron "écoute vraiment", assure un proche du nouveau pouvoir, qui ose aller jusqu’à présenter l’Alsacien de 44 ans comme "plus intelligent" que son patron. "Alexis Kohler est un haut fonctionnaire d’une très grande qualité, d’une extraordinaire précision quand on lui confie un dossier. Il a beaucoup de sang-froid", loue le commissaire européen Pierre Moscovici, un de ses anciens patrons, qui ajoute : "Il est vraiment l’homme de la situation, il saura impulser du dynamisme".

Comme beaucoup des collaborateurs du nouveau président, Alexis Kohler présente un CV bien fourni : Sciences Po, DEA de droit public, Essec, ENA…

A la sortie de la promotion Averroès de l’ENA en 2000, où il est le camarade des futures ministres Fleur Pellerin et Audrey Azoulay, il entre à Bercy au Trésor, avant de se spécialiser dans l’endettement international (FMI, BIRD…), puis à la puissante Agence des participations de l’Etat (APE).

En 2012, la gauche revient au pouvoir. Kohler intègre le cabinet Moscovici, comme directeur adjoint. Ecarté sous Montebourg, il voit lui passer sous le nez le poste de directeur du Trésor. Ce poste de secrétaire général de l’Élysée est donc une belle revanche. Après la parenthèse Montebourg, Kohler est de retour à Bercy comme directeur de cabinet du ministre de l’Economie. Un certain Emmanuel Macron qu’il avait côtoyé lorsqu’il était conseiller à l’Élysée. Les deux hommes ne se quitteront plus. Alexis Kohler est en première ligne lors du lancement d’En Marche en avril 2016; il sera un conseiller omniprésent mais à distance. En effet, au moment où Macron part en campagne, Alexis Kohler met le cap sur Genève. Il devient directeur financier au siège de l’armateur MSC, un des géants du secteur.

Ce quadra marié et père de trois enfants, décrit comme discret, reste toutefois en contact régulier avec son ex-patron.