La personnalité

"Girl", premier long métrage du Gantois de 26 ans Lukas Dhont, fait partie des 15 films pour l’instant retenus dans la section "Un Certain Regard" pour la 71e édition du Festival de Cannes, dévoilée jeudi par Thierry Frémaux, délégué général du festival. "Un Certain Regard" vise à mettre à l’honneur des œuvres audacieuses et originales de cinéastes encore peu connus.

Lukas Dhont a fait ses études à la KASK (School Of Arts) à Gand. Le jeune réalisateur flamand n’est pas étranger aux compétitions. Son documentaire "Skin Of Glass" (2012) a été sélectionné parmi les 50 demi-finalistes à la Mostra de Venise.

Côté courts-métrages, "Corps perdu" (2012) et "L’Infini" (2014) ont remporté des prix au Festival du Film de Gand et au Festival international de Court-métrage de Louvain.

En 2014, Dhont est nommé au Music Industry Awards, les prix flamands de la musique, pour le clip d’Oscar and The Wolf, "Strange Entity".


Le réalisateur n’en sera pas à son premier séjour cannois. Il y avait présenté son projet dans le cadre d’une résidence Cinéfondation pour développer son film "Girl".

© REPORTERS

Avec Victor Polster dans le rôle principal, "Girl" raconte l’histoire de Lara, qui rêve à 15 ans de devenir danseuse étoile. Avec le soutien de son père, l’adolescente, qui est née garçon, se lance à corps perdu dans cette aventure.

Sans surprise, le jeune réalisateur est "totalement ravi du chemin parcouru avec ‘Girl’ […] Pouvoir présenter ‘Girl’ en première mondiale au Festival de Cannes, c’est tout simplement incroyable".B.F. (avec AFP)