La personnalité Derrière la société belge de transport de pétrole brut Euronav, qui vient de racheter son concurrent US, il y a Marc Saverys.

L’armateur belge Euronav, spécialisé dans le transport de pétrole brut, a annoncé jeudi qu’il allait absorber son concurrent américain Gener8 Maritime au terme d’une fusion par échange d’actions (lire aussi en page 26).

Derrière Euronav, il y a Marc Saverys, un homme d’affaires souvent bien inspiré. Descendant par sa mère de l’entreprise Boelwerf (chantier naval basé à Tamise), il a fait son premier coup gagnant avec son père Philippe, sa sœur Virginie et son frère Nicolas en rachetant, en 1991, la CMB (compagnie maritime belge) à la Société générale de Belgique. La CMB a ensuite été scindée en trois parties : CMB (spécialisée dans le transport en vrac), Exmar (gaz liquéfié et offshore) contrôlé par Nicolas Saverys et Euronav (pétrole) où Marc et Virginie Saverys sont les plus gros actionnaires avec respectivement environ 11 et 6 % du capital.

Il y a quelque temps, Marc Saverys a quitté la présidence d’Euronav ainsi que le conseil d’administration (où l’on retrouve son fils Ludovic) mais y a gardé un bureau au siège anversois. "Le genre de transaction annoncée ce jeudi ne se fait pas sans son accord", nous explique un de ses proches. A la CMB (qui a été retirée de la cote), il a cédé le flambeau à son fils Alexander. Marc Saverys a aussi une société d’investissement intitulée Stevia One. C’est à travers ce véhicule qu’il a investi en mai dernier dans une plantation dans la jungle péruvienne. Quand il n’est pas en train de négocier un deal, cet homme, décrit comme assez discret, aime jouer au golf ou chasser notamment dans sa propriété dans les Ardennes.