La personnalité Le jeune Canadien ne se laisse pas abattre par ses blessures. Même après une chute qui a failli lui coûter la vie.

Après une chute à cheval, il faut tout de suite se remettre en selle. Mark McMorris l’a prouvé en remontant, non pas sur son cheval, mais sur son snowboard. Ce samedi, aux Jeux olympiques de Pyeongchang (Corée du Sud) le jeune Canadien a remporté la médaille de bronze de Slopestyle, alors qu’en mars, il frôlait la mort lors d’une chute en snowboard.

"Je ne veux pas trop repenser au passé aujourd’hui, mais j’apprécie le fait d’être sur mon snowboard , a-t-il déclaré. J’ai souvent besoin de me pincer en fait, parce que je me sens si bien sur ma planche alors qu’il y a huit mois, je ne pensais plus pouvoir évoluer à ce niveau. Je suis juste chanceux de pouvoir être là", a-t-il poursuivi.

Le 27 mars 2017, le Canadien a heurté un arbre en snowboard. Il en est sorti avec dix-sept fractures, une rupture de la rate et un pneumothorax. Vu la gravité de la situation, il fut plongé dans un coma artificiel. S’en sont suivis sept moins de convalescence.

Ceci n’arrêta pourtant pas le snowboardeur, qui monta pour la première fois sur un snowboard à 5 ans. Originaire des plaines de la Saskatchewan, il partage sa passion avec son grand frère Craig McMorris.

Ces dernières années, il était sur une trajectoire ascendante après plusieurs victoires aux X-Games et sa médaille de bronze à Sotchi en 2014. Il fut le premier à sortir en compétition un "backside triple cork 1440", une figure extrêmement difficile à réaliser.

En 2016, il s’était cassé le fémur, ce qui ne l’arrêta pas. Et, apparemment, sa terrible chute de 2017 non plus.

Après plusieurs mois de convalescence, il s’est relancé dans la course en novembre pour remporter l’étape de la Coupe du monde de Pékin.

"Ce n’était pas facile. Ces deux dernières années, je n’ai pas beaucoup fait de snowboard", raconte-t-il après sa médaille de samedi. "J’ai été vraiment coincé dans les classements des compétitions pendant un certain temps, ou sur un lit de mort, donc je suis assez content. Cette médaille de bronze c’est comme une victoire pour moi", souriait-il encore.

Mark McMorris est à présent en course dans l’épreuve du big air à Pyeongchang, les 21 et 24 février.