La personnalité "Je voudrais trouver un travail, je suis couturière de formation mais n’importe quel emploi m’irait très bien. Je voudrais que Mercy aille dans une grande université, elle ne peut endurer ce que j’ai vécu. Tout ce que j’ai entrepris depuis mon départ du Nigeria, c’est pour elle. Et je me dis que donner la vie après avoir frôlé la mort est un signe du destin", a expliqué la jeune mère aux journalistes de France Inter.

(...)