La personnalité Hassanal Bolkiah, à la tête du petit Etat pétrolier asiatique, est l’un des souverains les plus riches du monde.

Dans un chariot doré, surmonté d’un dais tout aussi brodé d’or, et tiré par une vingtaine de ses sujets en costume traditionnel noir à fil doré, Hassanal Bolkiah, habillé de brocart - d’or bien sûr -, a traversé hier matin la capitale de son royaume, sous les acclamations de la foule. Cette procession était l’une seulement des nombreuses célébrations réparties sur un mois, afin de fêter les 50 ans de règne du monarque. 

Ce qui fait du sultan de Brunei le plus ancien souverain en exercice au monde, juste derrière Elizabeth II. Il se trouve aussi en compagnie de la reine d’Angleterre dans un autre classement sélect : celui des rois et reines les plus riches du monde. Le sultan de Brunei se trouverait sur la troisième marche du podium, avec une fortune évaluée à 20 milliards de dollars. Il faut dire que Brunei, petit Etat musulman d’Asie du Sud-Est, sur la côte nord de Bornéo, possède un sous-sol riche en hydrocarbures et en gaz. 

Et sur ce pays grand comme deux provinces belges, le septuagénaire polygame (avant de divorcer par deux fois d'une deuxième épouse ; la polygamie est légale à Brunei) règne sans partage : pas d’élections, pas de liberté de culte… Tout mécontentement éventuel est dissuadé par de généreuses subventions publiques : absence de taxes, logements subventionnés, soins de santé gratuits… Ce qui n’empêche pas le richissime sultan de créer la polémique, notamment lorsqu’il a instauré la charia (loi islamique) dans son pays en 2014. Un appel mondial à boycotter ses hôtels avait été lancé. Le monarque absolu est en effet propriétaire - entre autres - de la chaîne d’hôtels Dorchester Collection, qui possède le Plaza Athénée à Paris ou le Beverly Hills Hotel à Los Angeles. 

Cet amateur de jeu de polo - ses 200 chevaux ont leur stalle avec air conditionné - est aussi connu pour posséder l’une des plus grandes collections de voiture de luxe au monde (on avance le chiffre de 5 000 !) et pour faire "customiser" de façon somptueuse ses jets privés, dont un Boeing 747 décoré de cristal de Lalique et d’or massif. Quant à sa résidence officielle, elle est tout simplement la plus grande du monde, avec 1 788 chambres. C’est d’ailleurs dans ce palais qu’il accueillera ce vendredi ses hôtes internationaux pour le banquet d’Etat de son jubilé.