La personnalité

A l’heure où tout est filmé et commenté sur les réseaux sociaux, il suffit parfois d’avoir un bon réflexe pour faire exploser sa cote de popularité en un rien de temps.

Vendredi soir, c’est exactement ce qui est arrivé à Sam Carter. Lors d’un concert donné au festival Lowlands (Pays-Bas), le chanteur du groupe de métal britannique “Architects” a brièvement suspendu son show pour dénoncer les attouchements dont une spectatrice venait manifestement d’être victime.

"Sors d'ici et ne reviens pas"

Je ne savais pas très bien si je devais dire quelque chose ou non à propos de ce que j’ai vu lors du précédent morceau, mais vous savez quoi, je vais le dire !” a-t-il lancé à la foule. “Je viens de voir une fille, une femme, faire du crowdsurfing devant la scène (pratique récurrente lors des concerts, qui consiste à se laisser porter par les autres spectateurs pour “surfer sur le public” en étant couché, NdlR). Je ne vais pas pointer du doigt le **** de *** qui a fait ça, mais je l’ai vu l’attraper par la poitrine. Je l’ai vu et je trouve ça dégoûtant, il n’y a pas de place pour ça ici ! Ce n’est pas ton ****** de corps, donc tu n’attrapes pas le ****** de corps de quelqu’un d’autre, en tout cas pas lors de mon ****** de concert. Donc, si tu as l’intention de le refaire, sors d’ici et ne reviens pas.”

Trivialement formulée mais totalement justifiée, cette remarque a valu à son auteur une pluie immédiate de louanges sur les divers réseaux sociaux. Les festivals de musique – qui allient public de masse, esprit de fête et consommation débridée d’alcool – peuvent être le théâtre de comportements déviants voire de véritables agressions sexuelles sur les jeunes femmes. Mais le phénomène, pas toujours perceptible et difficilement quantifiable, n’est que rarement dénoncé par les artistes, les organisateurs ou les autres membres du public. L’intervention de Sam Carter a donc eu le mérite de rappeler haut et fort que de tels comportements ne pouvaient en aucun cas être tolérés et encore moins banalisés. En propageant cette vidéo à vitesse grand “V”, la machine à buzz, elle, a pour une fois eu un effet potentiellement positif sur la société.