La personnalité Le parquet a requis le placement en détention provisoire de M. Kerimov, mais le juge des libertés et de la détention a choisi de lui imposer un strict contrôle judiciaire assorti du versement d’une caution de 5 millions de dollars.

Le milliardaire et sénateur russe Souleyman Kerimov a été mis en examen mercredi par un juge d’instruction de Nice pour blanchiment de fraude fiscale et placé sous un strict contrôle judiciaire, qui lui interdit de quitter les Alpes-Maritimes.

L’affaire, à l’instruction depuis trois ans, avait déjà débouché sur des saisies, une perquisition en février et les mises en examen d’un avocat fiscaliste de la Côte d’Azur et de deux hommes d’affaires suisses qui seraient les hommes de paille de l’oligarque russe.

M. Kerimov, dont l’interpellation à l’aéroport de Nice a provoqué la colère de Moscou, est un intime du pouvoir du Kremlin. Classé 21e fortune de Russie par le magazine "Forbes" (6 milliards d’euros), l’oligarque de 51 ans est un familier de la Côte d’Azur.

Originaire du Daguestan, une république russe voisine de la Tchétchénie, M. Kerimov a fait fortune lors de la chute de l’URSS. Il a notamment détenu des parts dans le numéro un mondial des engrais agricoles Uralkali et contrôlé le club de football daguestanais d’Anzhi Makhachkala, qu’il avait hissé un temps au sommet en achetant des joueurs de premier plan comme le Camerounais Samuel Eto’o ou le Brésilien Roberto Carlos. Après d’importantes pertes financières, il a cédé la plupart de ses actifs et détient désormais, avec sa famille, le producteur d’or Polyus. Il a également été député du parti ultranationaliste LDPR avant de représenter le Daguestan au Conseil de Fédération, la chambre haute du Parlement russe.H. Le.