La personnalité Diplomate puis membre de plusieurs cabinets ministériels, il a pris ses nouvelles fonctions cette semaine au Palais.

Annoncé à ce poste depuis plusieurs mois, Vincent Houssiau a officiellement quitté le 1er novembre ses fonctions auprès du ministre Koen Geens pour succéder au baron Frans van Daele en tant que chef de cabinet du Roi. "J’ai travaillé avec plaisir avec Monsieur van Daele et je me réjouis de travailler avec son successeur", confie Pierre Cartuyvels, chef de cabinet adjoint du Roi.

Vincent Houssiau, francophone d’origine et parfait bilingue, fait partie de ces grands commis de l’Etat qui agissent souvent dans la discrétion. Il a pourtant touché à toutes les matières, ou presque, durant sa carrière : la diplomatie, tout d’abord, puis les Finances (quand il était chef de cabinet-adjoint de Steven Vanackere), la Justice (en tant que chef de cabinet de Koen Geens) et l’Europe.

Le quinquagénaire - il est né le 1er septembre 1962 - a également été conseiller diplomatique auprès des Premiers ministres Herman Van Rompuy et Yves Leterme.

"C’est un homme intelligent qui a cette capacité de découvrir une matière dans laquelle il n’est a priori pas technicien et de la maîtriser jusque dans les moindres détails", estime Pierre Cartuyvels qui a déjà eu plusieurs fois l’occasion de travailler avec lui au cours des dernières années. "C’est une personne très simple et humaine dans son contact avec les autres. Il a beaucoup de finesse dans sa manière d’approcher les gens et de travailler avec eux", conclut le chef de cabinet adjoint du Roi qui ne doute pas que son nouveau collègue s’intégrera parfaitement dans l’équipe.