Planète

Après plus de cent ans d’absence, les majestueux cétacés fréquentent à nouveau les eaux de la mégapole américaine. Une "success story" environnementale due à des efforts pour protéger les baleines, améliorer la qualité de l’eau et limiter la surpêche. Reportage d'Amélie Mouton à New York.

Sur le pont de l’"American Princess", trente paires d’yeux scrutent intensément les flots. Au loin, tel un mirage, les gratte-ciel de Manhattan flottent dans le soleil de juillet. "Nous sommes comme Ishmael. Notre seul outil, c’est le regard. Il faut balayer dans toutes les directions", s’amuse Paul Sieswerda en faisant allusion au roman de Melville, "Moby Dick".

Derrière son sourire malicieux, ce retraité de l’aquarium de New York sait de quoi il parle.

(...)