A Durban pour "une justice climatique"

afp Publié le - Mis à jour le

Planète Aux slogans d'"Amandla", cri de ralliement des opposants à l'apartheid, des milliers de personnes ont défilé samedi à Durban (Afrique du Sud) pour réclamer "une justice climatique, (...) pas un apartheid climatique", a constaté un journaliste de l'AFP.

Banderoles clamant "arrêtez de tuer notre Terre" ou "Justice", chants et tambours africains, quelques vuvuzela comme ceux qui avaient nourri la bande-son de la Coupe du monde de football l'an dernier en Afrique du Sud: la marche a débuté en milieu de matinée pour gagner le centre des conférences où se tient depuis lundi, et jusqu'au 9 décembre, le rendez-vous de l'ONU sur le climat.

"Nous voulons qu'ils arrêtent avec les textes ennuyeux qu'ils préparent et s'affichent enfin aussi vivants que cette marche!", a expliqué Leo Saldanha, un militant indien appartenant à l'organisation Environment Support Group (ESG), qui a défilé en vélo.

Lancée par un collectif rassemblant des ONG environnementales, mouvements sociaux, agricoles, politiques et syndicats, la marche était encadrée de très nombreuses forces de l'ordre et précédée de quatre blindés de la police.

"Nous voulons une justice climatique, nous ne voulons pas un apartheid climatique", a expliqué Lubna Nadvi, l'une des porte-parole, alors que le début du cortège scandait "Amandla", mot zoulou signifiant "force" qui était le cri de ralliement des opposants aux régime de l'apartheid.

Publicité clickBoxBanner