Planète "Une découverte au-delà de notre système solaire". C'est ce qu'annonce la Nasa, la fameuse agence spatiale américaine, pour ce mercredi 1 heure de l'après-midi, soit 19 heures, heures belges. Elle tiendra une conférence de presse sur ce thème, à Washington, qui sera diffusée via le site internet de la Nasa et donc accessible dans le monde entier. Lorsqu'une grande découverte s'annonce, le court texte de présentation de la conférence de presse est toujours très scruté par les médias et le monde scientifique qui ont l'habitude de spéculer dans les derniers moments avant l'heure H : quelle suprise la Nasa, spécialiste de la communication et douée pour faire monter la pression,  prépare-t-elle donc ? Ici, l'agence spatiale promet "de nouvelles découvertes à propos des planètes qui orbitent autour d'autres étoiles que notre Soleil, c'est-à-dire des exoplanètes", mais n'en dit pas plus. Un autre indice à observer pour deviner ce qui peut être annoncé plus concrètement, c'est le nom des participants.

Un astronome liégeois

Et, là, suprise (ou pas) : on trouve parmi les cinq personnes qui prendront la parole "en mondovision", un Belge, le Liégeois Michaël Gillon. Cet astronome à l'Université de Liège, qui a commencé ses études à 24 ans après un séjour de 7 ans à l'armée, est un en effet spécialiste des exoplanètes. Il est passioné par ces planètes situées hors de notre système solaire ainsi que par la recherche de la vie extraterrestre. Depuis janvier 2009, à l'Ulg, il poursuit ses travaux sur la détection d’exoplanètes et leur caractérisation physicochimique.

Depuis 2012, il développe le projet Speculoos qui cible l’étude des naines rouges (des étoiles) ultra froides pour détecter des systèmes planétaires habitables et proches de nous. Habitable signifie que la planète est à une distance idéale de son étoile pour abriter de l'eau liquide. L'idée globale est de trouver des planètes semblables à la Terre (même taille, par exemple ) et donc susceptibles d'abriter la vie. Michaël Gillon et son équipe ont déjà découvert plusieurs exoplanètes, découvertes qui ont fait l'objet de publication dans des revues scientifiques prestigieuses.

Rendez-vous mercredi à 19 heures




Michaël Gillon, aux Etats-Unis, nous a confirmé qu'il participerait bien à cette conférence de presse et qu'il en était très fier. A sa connaissance, c'est la première fois qu'un scientifique wallon ou même belge participe à un tel type de conférence de presse à la Nasa. Mais on n'en saura pas plus sur le contenu lui-même de l'annonce. Rendez-vous donc demain mercredi à 19 heures sur le site de La Libre pour en savoir davantage.

En grande photo : vue d'artiste d'une exoplanète découverte par Michaël Gillon en 2016.