Planète Andy Najar a réalisé un retour tonitruant après huit mois d’absence.

"Il a été fantastique."

Les équipiers d’Andy Najar n’avaient que ce mot-là à la bouche. Le Hondurien a réalisé un retour de grande qualité près de huit mois après son dernier match, le 12 septembre au Bayern Munich.

Ses ischios ne le font visiblement plus souffrir. Sur son flanc droit, il a été intenable. On a d’ailleurs revu des mouvements dont il a le secret : crochet court, petit pont, roulette. Il a sorti la panoplie complète. Comme s’il n’avait jamais quitté le terrain.

"On aurait dit qu’il n’avait pas été blessé, affirme Josué Sa. C’est comme s’il avait toujours été dans le groupe. Il est vraiment en pleine forme et je l’ai félicité après le match."

Le public ne s’est pas trompé à son sujet. Peu avant son changement, le nom de Najar a été scandé par le Parc Astrid. Sa sortie du terrain a été accompagnée d’une standing ovation et d’une franche accolade avec Hein Vanhaezebrouck. "Je m’attendais à ce qu’il joue bien mais je ne pensais pas qu’il serait déjà si bon", a souri le coach.

Timide , il n’a pas exulté dans le vestiaire malgré les congratulations de ses équipiers. "Nous avons tous un énorme respect pour lui, dit Saief. Après huit mois, c’est dingue de jouer comme ça. Il est vraiment très important pour l’équipe. En plus de ses qualités, il amène de la grinta et une énorme motivation."