Planète C’est "l’Eldorado des astronomes": Cerro Paranal, dans le désert d’Atacama au nord du Chili, est un des lieux les plus secs au monde. La montagne est située entre, d’un côté, la cordillière des Andes, qui a l’avantage de bloquer tous les nuages qui viennent de l’Argentine, la Bolivie ou du Pérou, et, de l’autre côté, le Pacifique, visible à 12 km, avec ses courants froids qui retiennent aussi les nuages, ennemis des astronomes.

"Dans ce désert d’altitude, on compte plus de 300 nuits claires par an, pas 60 comme en Belgique", relève l’astronome Laetitia Delrez. C’est dans cet endroit, à 2 500 mètres d’altitude, que l’Université de Liège vient d’installer son tout nouvel observatoire, inauguré officiellement cette semaine. Cet observatoire est constitué de quatre télescopes robotiques d’un mètre de diamètre. Le site a été accordé par l’Eso, l’Organisation européenne pour des observations astronomiques dans l’hémisphère austral, qui compte déjà plusieurs télescopes à cet endroit et qui a pris en compte l’intérêt du projet.

(...)