Planète

Son discours est décoiffant et secoue sévèrement notre vision classique de la réalité, mais Thibault Damour est un vrai scientifique, et pas des moindres. Physicien théoricien réputé, il est professeur à l’Institut des hautes études scientifiques de Bures-sur-Yvette, un institut privé considéré comme la Mecque des maths et de la physique en France. Fervent adepte de la vulgarisation scientifique, il publie sa première BD, "Le Mystère du monde quantique" (Dargaud), avec le dessinateur bruxellois Mathieu Burniat.

Expliquer la physique quantique au grand public, c’est possible ?

C’est possible, comme on peut expliquer la relativité générale, sans trahir cette théorie, en allant à l’essentiel des concepts. Parce que la physique, ce n’est pas des équations, c’est une façon de comprendre le réel avec des concepts. Et les concepts du monde physique, on peut les expliquer. Et oui, les gens seront capables de comprendre !

C’est quoi, le principe essentiel de la physique quantique ?

L’essentiel de la physique quantique, c’est le fait qu’il y a des superpositions de réalités. Dans le monde quantique, il n’y a pas une seule réalité. Normalement, quand je jette les dés, soit c’est pile soit c’est face, pas les deux à la fois. Eh bien, dans la réalité quantique, c’est pile et face qui sortent à la fois ! La meilleure représentation qu’on peut donner du monde quantique, c’est que ce serait comme un film "multisurimpressionné". Un film où il y a deux histoires, et vous "sur-impressionnez" sur la pellicule les deux histoires un peu différentes qui se passent. Comme dans le film d’Alain Resnais "Smoking/No smoking", où il y a en fait plusieurs films, des branchements, en fonction de ce que répondent ou pas les personnages. Il faut imaginer que l’on projette les deux films, les deux histoires, en même temps sur un même écran, sur la même pellicule. Bien sûr, cela a a l’air tout brouillé, car vous aurez deux films à la fois. Et les personnes qui sont à l’intérieur des sous-films ne seraient conscientes que de ce sous-film, de la couche d’impression dans laquelle elles se trouvent, pas des autres. Le monde quantique consiste à dire que toutes ces réalités coexistent, elles sont vraiment réelles, mais nous en tant qu’êtres humains, nous ne sommes conscients que d’une sous-couche de cela et nous avons l’impression qu’une seule réalité est réalisée.

Cet entretien est à découvrir en intégralité dans notre "Sélection LaLibre.be" (à partir de 4,83 euros).