Planète Les abysses regorgent d'écosystèmes inconnus. A noter que 75% de ces zones très profondes sont toujours inexplorés. Voici un petit zoom sur ces créatures mystérieuses et surprenantes que l'on retrouve dans les profondeurs des abysses.

"La nuit est complète, le froid intense et la pression colossale ", explique Gabriel Gorsky, spécialiste des fonds marins et interviewé par Le Monde.

Ces 3 sensations extrêmes, James Cameron, le réalisateur d'Avatar et de Titanic, les a vécues en mars 2012. Il a pu observer le point le plus profond de la croûte terrestre à bord d'un mini-sous-marin, soit 11 034 mètres de profondeur. Pendant plus de 3 heures, le réalisateur canadien a exploré la fosse des Mariannes, dans l'océan Pacifique. C'est la deuxième fois dans l'histoire que cette zone est explorée, et la première fois qu'un homme s'y rend seul.

C'est en 1960 que le lieutenant Don Walsh, de la marine américaine, et l'océanographe Jacques Piccard y sont descendus pour la première fois. Une exploration qui a confirmé une hypothèse fondamentale : la vie existe partout sur la planète même dans les espaces dépourvus de lumière.

Alors quelles sont ces créatures qui vivent dans ce monde aux grandes inconnues où l'obscurité est maitre ?

Ces 5 créatures étranges du fin fond des abysses

1. Le revenant

Appartenant à la famille des Opisthoproctidae, le revenant a la particularité d'avoir des yeux énormes situés au milieu d'un crâne transparent. Ce qui est particulièrement frappant, c'est le fait que ses yeux peuvent regarder vers le haut, à travers le crâne. En effet, ses yeux se trouvent à l'intérieur de la tête.


2. Le poisson pêcheur


Il est certainement l'animal des abysses le plus connu: le lophiiforme ou plus communément, le poisson pêcheur, que l'on retrouve dans le film d'animation "Némo". Cette "lanterne" lumineuse sur le haut du corps est un véritable piège mortel qui appâte les innocentes proies.

Leur mode de reproduction est aussi cauchemardesque que leur apparence. A la naissance, les mâles sont pourvus d’organes olfactifs développés pouvant détecter les odeurs dans l’eau et ne vivent que pour trouver une femelle avec qui s’accoupler. Les mâles sont d'ailleurs beaucoup plus petits que les femelles.

Pour se reproduire, le mâle s’attache à la femelle en la mordant et ensuite, il place une partie de sa tête afin de fusionner avec la chair de sa partenaire. Le mâle s’atrophie ensuite progressivement, en perdant d’abord ses organes digestifs, puis son cerveau, son cœur, ses yeux et finalement, il ne reste qu’une paire de gonades qui relâchent du sperme.


3. Le vampire des abysses


Contrairement à Dracula, ce petit céphalopode des océans tropicaux ne serait non pas un redoutable amateur de chair fraiche mais un ordinaire charognard. D'une longueur moyenne de seulement 13 cm, ce spécimen à mi-chemin entre la pieuvre et le calamar déguste des cadavres et des fragments de larves, crustacés et zooplancton qui coulent lentement au fond des océans.

A la différence de son homologue de légende, le vampire des abysses, lui, se camoufle en se nimbant d'une bio-luminescence bleu nuit.

4. Le requin lutin

Surnommé l'alien des marines, cette espèce rare de requin d’origine préhistorique a un nez aplati, un corps rose et flasque et des dents en forme de clous. Ce requin mesure entre trois et quatre mètres de longueur.

Il ratisse le fond sous-marin et lorsqu'il détecte un petit poisson, un calamar ou un crabe, il déploie sa mâchoire étonnante et attrape sa proie.


5. Le grangousier


La gueule de cette anguille-pélican lui permet de manger des proies beaucoup plus grandes qu'elle. Vivant à plus de 3000 mètres sous la surface de l’eau, elle peut mesurer jusqu’à 2 mètres de long.

De nombreuses questions persistent quant au métabolisme et au mode de vie de ces êtres sous-marin. Peu à peu, l'univers des abysses s'éclaire à l'homme mais les mystères sont encore nombreux et profonds.